Rangement & Organisation de la maison

Disponibilité ? Devis ? Contactez-nous :

serviceclient@boutiqueducintre.com - 09 51 72 60 82

Quelles sont les étapes de fabrication d'un cintre ?

Chez la Boutique du cintre, la fabrication de cintre nous connaissons de A à Z, et pour cause, c’est notre métier. Nous vous présentons ci-après un reportage sur nos méthodes de travail. Laissez vous porter par l’histoire du processus de fabrication européenne de ses cintres.

L’origine du bois des cintres et sa technique de séchage :

La conception de nos cintres démarre dans les forêts européennes. Ces forêts ont deux avantages à nos yeux : nous savons qu’elles sont gérées dans une optique de renouvellement permanent (pas de défrichage sauvage) et nous connaissons bien la qualité des bois qui en sortent. Ces deux aspects, alliés à la connaissance de nos acheteurs en bois, sont le premier garants de la qualité de nos cintres : une matière noble, un bois solide.

Ces bois sont ensuite acheminés vers un entrepôt et un séchoir extérieur afin de réduire leur niveau d’humidité entre 15 à 20%. Ce séchage précautionneux est aussi un atout de qualité : par la suite, le bois ne se dilatera ou ne se contractera pas après les opérations de découpage et de ponçage, garantissant un cintre stable dans la durée.

Nous travaillons le bois massif, car ses fibres réagissent mieux à la chaleur et l’humidité que celle des bois tendres. Par conséquent, elles se courbent et se découpent efficacement tandis que les bois tendre se fronce.

La technique est donc simple… du moins vu de l’extérieur (contrôler l’origine du bois, bien le choisir, bien le faire sécher). Et la qualité de nos cintres dépend aussi du temps que nous prenons : du temps pour bien sécher le bois, du temps pour bien l’usiner.

   Sechage exterieur du bois pour cintre          Sechage du bois des cintres

Le découpage du bois pour les cintres :

Après le séchage des bois, sa découpe se réalise en 3 étapes :

  • La première est effectuée à l’aide d’une puissante trancheuse qui découpe les bois à la longueur voulue pour faciliter les étapes de découpage qui suivent.
  • La deuxième redécoupe le bois de l’étape 1 à l’aide d’une dresseuse sortant les bois à la largeur voulue sous forme d’un rectangle de bois.
  • Ce rectangle est ensuite séparé en deux par une découpe sur mesure donnant une première forme aux épaules du cintre.

Étape 1 : Une première taille du bois brut

Premiere decoupe du bois pour cintres          Decoupage matiere premiere du cintre

Étape 2 : L’affinage de la découpe

 Machine de decoupage des cintres          Deuxieme decoupe du bois pour cintres

Étape 3 : La découpe du cintre en deux parties

 Decoupage du bois en deux pour epaules du cintre          Decoupe sur-mesure des epaules des cintres

Le ponçage et assemblage des cintres :

Les deux parties du cintre sont ensuite poncées en 3 étapes également :

  • Premièrement elles sont passées dans une « grosse machine » pour un premier ponçage des pièces en bois : il s’agit du dégrossissage.
  • Elles sont ensuite installées de manière stable dans un gabarit triangulaire qui place les deux parties du cintre symétriquement et deux rouleaux tournant de papier de verre pour un ponçage identique des deux côtés.

Étape 1 : Le dégrossissage

Machine de poncage des cintres          Poncage des cintres

Étape 2 : Le ponçage

Poncage symetrique des epaules du cintre       

Avant la dernière phase de ponçage, les deux parties du cintre sont assemblées pour former un cintre entier (la technique est dite de bouvetage). Ensuite, la finition est la suivante :

  • Le ponçage final est fait à la main à l’aide de 3 systèmes rotatifs disposant de papier de verre de tailles différentes : gros, moyen, petit.

Ce procédé permet de peaufiner manuellement la forme finale du cintre et surtout de terminer la préparation du cintre jusqu’à obtenir une finition douce au toucher.

Étape 3 : Le ponçage fait main

Poncage des cintres a la main          Ponçage à la maison des cintres

Application de la peinture sur les cintres :

 Il existe plusieurs niveaux de finition pour les cintres :

  • Brut : cette finition, en vogue en ce moment, consiste à laisser le cintre naturel. Le bois n’est pas traité. Dans ce cas, aucun traitement n’est effectué.
  • Vernis : c’est la méthode traditionnelle de protection des cintres. Notre norme qualité impose alors 3 couches de vernis successives pour une finition qualitative et durable. Le vernis peut être clair ou teinté.
  • La peinture : toutes les couleurs sont possibles (nous raisonnons soit sur le nuancier RAL soit en Pantone). Cette étape nécessite une préparation manuelle importante (bains de peinture, séchage) et s’effectue souvent à partir d’un minimum de 300 cintres.
  • Les finitions particulières : une finition appréciée est aussi le soft touch. Il s’agit d’une couche douce au toucher qui vient recouvrir le cintre. Elle est appliquée de manière identique à la peinture.

Concrètement, les cintres sont placés sur un support métallique puis sont trempés délicatement dans un bain de vernis ou de peinture.

Ils sont ensuite séchés à l’air libre. Lors du séchage, les cintres sont positionnés à la verticale au dessus du bain de peinture puis ils sont déposés sur des séchoirs empilables.

A l’issue de la période de séchage, les cintres sont vérifiés par l’équipe qualité.

Sechage verticale des cintres personnalisés          Etagere de cintres en bois peint en noir

La personnalisation des cintres

Plusieurs personnalisations peuvent intervenir sur nos cintres :

  • la couleur dont nous avons parlés ci-dessus
  • l’ajout d’une barre verticale pour les pantalons (ou de barre avec pinces pour les jupes)
  • l’ajout d’un logo inséré en 3D, par un tampon encreur ou encore par gravure laser

Ces étapes sont effectuées le plus généralement à l’usine. Il arrive cependant que certaines d’entre elles soient confiées à des partenaires spécialisés, disposant d’équipements particuliers. C’est notamment le cas pour la gravure laser et certains types de logotypage.

Personnalisation cintre 3D   Personnalisation cintre tampon   Personnalisation cintre laser

Insertion du crochet métallique sur le cintre :

Cette étape est cruciale car le crochet est bien entendu une partie essentielle du cintre : il se doit d’être résistant, bien fini et est une pièce technique. Vous aurez par exemple sûrement remarqué que les cintres bas de gamme sont simplement vissés : ils ne peuvent donc tourner sans se détacher du cintre…

Nos crochets sont largement dimensionnés pour soutenir le poids de la charge que supporte le cintre.

Ils sont aussi disponibles dans de nombreux coloris et matière pour répondre aux besoins des designers les plus exigeants.

L’étape de fixation des crochets métalliques s’effectue au moyen d’une machine dédiée. Les crochets sont placés au centre du cintre, et leur assemblage est plus complexe que certains voudraient le croire. Il y a dans cette étape un vrai savoir-faire technique pour être garant de la qualité et de la longévité de votre cintre.

Insertion crochet du cintre

La revue qualité

Les cintres ne quittent pas l’usine sans une validation de l’équipe qualité. Chaque production est donc inspectée sur toutes les coutures pour satisfaire à nos normes internes.

Nous sommes exigeants, car c’est la signature de nos produits et la raison pour laquelle nos clients reviennent depuis des années acheter nos produits. Cette confiance nous la construisons jour après jour en prenant soin des produits qui sortent de l’usine.

Emballage et stockage des cintres avant livraison :

Notre tour de production s’achève par la préparation des cintres pour l’expédition.

Les cintres sont emballés par série (entre 10 et 50 suivant les modèles). Ces cartons sont ensuite entreposés dans notre stock ou préparés sous forme de palettes filmées.

Ainsi protégés, ils sont prêts pour une expédition aux 4 coins de l’Europe où ils pourront prendre place dans un dressing, un magasin ou un showroom.

Nous leur souhaitons un beau voyage !

Désormais, lorsque vous tiendrez un cintre entre vos mains, vous pourrez visualiser l’ensemble des étapes qui ont permis son façonnage, sa création depuis l’arbre de la forêt jusqu’à sa personnalisation. Il est le fruit d’un travail manuel important, d’un assemblage précautionneux et de finition soignée.

Pour aller plus loin :